Objectif Parite

Ce qu’il faut retenir du 8 mars 2022

By 31 mars 2022 No Comments

Bien que le 8 mars soit déjà derrière nous, nous revenons sur ce sujet primordial qui rassemble et fait le bilan sur les droits des femmes dans le monde.

Alors que s’est-il passé au 8 mars 2022 ? Quelles ont été les grandes lignes de cette édition ? Qui avons-nous vu au devant de la scène internationale ?

 

Revenons d’abord sur l’origine de cette journée. 

C’est au début du XXᵉ siècle que des femmes issues de la classe ouvrière dénoncent progressivement des inégalités de conditions entre les hommes et les femmes, notamment le droit de vote. Il faudra attendre 1917 pour que le 8 mars devienne la journée internationale des droits des femmes comme on la connaît.

En 1977, les Nations Unies reconnaissent officiellement l’importance de cette date pour la paix internationale.

Depuis, l’ONU donne au 8 mars un axe de réflexion qui sert de fil conducteur à leurs débats et autres événements. 

En 2022, la journée était “L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable”. L’angle choisi visait surtout les problématiques environnementales. En effet, les femmes, représentant plus de la moitié des populations les plus pauvres, sont les plus vulnérables face à ces menaces planétaires.

1,3 milliards de personnes vivant dans la pauvreté, 70% sont des femmes.

C’est dans cette optique que l’ONU a souhaité placer au centre de l’action climatique les jeunes filles et les femmes.

“L’égalité des sexes n’est pas seulement une question relative aux femmes, c’est la voie vers notre survie.”

Lors du 8 mars, les organisations non gouvernementales, les pouvoirs publics et la société civile s’unissent sous un seul objectif : faire valoir les luttes pour l’égalité des sexes à travers des activités de sensibilisation et la recherche de nouvelles ressources. Le message universel de cette année était #Breakthebias, en français #Briselespréjugés. La liberté sexuelle et de genre était au cœur des débats.

Comme chaque année, la journée a été marquée par des événements tels que des festivals, des rassemblements, des performances artistiques, des tables rondes, des marches et des discours. 

Nous en avons sélectionné cinq pour vous.

  • Des tables rondes à l’ONU

La journée a été marquée par de nombreuses rencontres en ligne en présence de représentants des Nations Unies et d’activistes, dont Jane Goodall. Les personnalités choisies jouent actuellement un rôle décisif en matière d’innovation et de réponse au changement climatique. Au devant la scène lors de cette journée, l’ONU célébrait leur leadership et leur action pour un avenir durable. Un panel de discussion a eu lieu ainsi qu’une série de performances musicales.

  • Des marches et manifestations en France

Des marches féministes se sont organisées partout en France et plusieurs organismes ont appelé à faire une grève féministe. Finalement, 35 000 personnes se sont rassemblées à Paris, entre la Gare du Nord et l’hôpital Tenon. Parmi les multiples pancartes que l’on pouvait lire, en voici un échantillon.

“L’habit ne fait pas le viol”

“Sois féministe, si t’es un homme” 

Liberté égalité sororité”

“Mon corps, mon genre, ta gueule”

“Ce ne sont pas les femmes qui sont fragiles, ce sont leurs droits”

  • Un événement virtuel sur l’orientation sexuelle

L’événement marquait le 50e anniversaire de Pride in London, le festival annuel LGBT+ qui commémore les droits et la visibilité des homosexuels au Royaume-Uni et ailleurs. Pour le 8 mars, trois organismes activistes (Fora, Mint et Pride In London) s’exprimaient sur la manière dont les rôles, la perception et le traitement de la communauté évoluent, mais aussi sur les mesures à prendre pour nous élever en 2022  et au-delà. Les discussions cherchaient à savoir comment cultiver un espace nourricier et inclusif pour les prochaines générations de femmes.

  • Des événements sportifs pour l’égalité

À New York, l’initiative “International women’s day together we ride 2022” avait lieu pour la 3ᵉ fois. Sur trois jours, l’objectif est simple : rouler avec son vélo partout dans la ville !

Cette fois-ci, retour à Paris pour la “Course pour l’égalité”. Sur deux temps, cette course à pied symbolique fait valoir la cause des jeunes filles et des femmes en France et dans le monde.

  • Une célébration artistique par les femmes et pour les femmes

Situé à Washington, D.C., le National Museum of Women in the Arts est le seul grand musée d’art au monde à se consacrer exclusivement à la promotion des femmes artistes. Pour le 8 mars 2022, le musée a organisé un grand festival virtuel. Sur toute une journée, le personnel du musée, des artistes et des fabricants ont organisé des cours et des expositions en ligne dans le but de mettre en valeur et d’honorer le talent des femmes artistes. 

Ce n’est un secret pour personne, la journée internationale des droits des femmes se célèbre aussi sur les réseaux sociaux ! 

Michelle Obama n’a pas manqué à l’appel. Dans un post sur Instagram, l’ancienne première dame parlait des rencontres humaines faites à travers l’initiative Girls Opportunity Alliance, venant de la fondation Obama. Un beau message d’espoir féminin pour les jeunes audiences !

Nous ne pourrions pas finir cet article sans évoquer Greta Thunberg, qui a publié sur Instagram :

La Journée internationale de la femme n’est pas une occasion pour faire la fête. Il s’agit de protester et de sensibiliser l’opinion publique au fait que des personnes sont encore opprimées ou traitées différemment en raison de leur sexe.”

Que ce soit revendiquer sur les réseaux, s’exclamer dans la rue, porter des pancartes, se confier auprès des autres, participer aux débats, admirer les femmes ou assumer sa sexualité ; toutes les formes de célébrations méritent d’être vécues. Alors portez en vous la lutte pour les droits des femmes, le 8 mars et tous les autres jours de l’année !

Leave a Reply